Warning: The magic method __get() must have public visibility and cannot be static in /backup2/limpid_rh/www/htdocs/include/classes/sessions.class.php on line 47 Notice: Undefined variable: html_scroll in /backup2/limpid_rh/www/htdocs/index.php on line 18 LIMPID RH - Cabinet de Solution RH - Candidats
Limpid RH,
GÉNÉRATEUR DE SOLUTIONS HUMAINES
La performance d’une Société ne se mesure plus seulement sur sa dimension financière mais surtout par la qualité de ses choix stratégiques et la compétence de ses collaborateurs. Limpid RH met un point d'honneur à respecter au quotidien, les valeurs de proximité, de responsabilité, d'écoute et de transparence qui sont les siennes.

Notre cabinet a mis au point une approche innovante qui se différencie avec les modes opératoires habituels, par sa vision globale et transverse du monde de l’entreprise, permettant de mettre l'accent sur les aspects qualitatif et humain de ses prestations.

La connaissance pointue de notre métier, associée à la parfaite maîtrise de nos spécialisations, nous permettent de satisfaire et de fidéliser chaque jour de nombreux collaborateurs et sociétés.
Parce que chaque conduite du changement est un enjeu crucial, Limpid RH vous assure pérennité et sérénité.
Cathy MOROT
et Jean-Pascal REYNAUD
Directeurs Associés Limpid RH
Jugement : Clause de dédit formation et prise d’acte de rupture
La Cour de cassation, dans un arrêt du 11 janvier, se prononce pour la première fois sur les conséquences de l’existence d’une clause de dédit-formation dans le cas d’une prise d’acte de rupture du contrat de travail. Son application dépend des effets produits par la prise d’acte : si elle est considérée comme une démission, l’employeur pourra se prévaloir de la clause à l’encontre du salarié. A l’inverse, s’il s’agit d’un licenciement sans cause réelle et sérieuse, la clause n’est pas opposable au salarié.
Cassation sociale du 11 janvier 2012 n°10-15.481
Visites médicales : quelques changements
La visite médicale d’embauche et les conditions de dérogation à cet examen sont modifiées par décret. Visites périodiques : le délai entre chaque visite peut être supérieur à 24 mois sous certaines conditions. Visite de pré-reprise pour les arrêts de travail supérieurs à 3 mois : elle doit être organisée par le médecin du travail à l’initiative du médecin traitant et /ou du médecin conseil des organismes de sécurité sociale ou du salarié.
L’avis d’inaptitude au travail pourra également être délivré après une seule visite si une visite de pré-reprise a eu lieu dans un délai de 30 jours au plus.
Ces dispositions entrent en vigueur le 1er juillet 2012.
Ce décret modifie et précise également le statut des différents acteurs de la médecine du travail.
Décret n° 2012-135 du 30 janvier 2012